L’intimité du hammam marocain

Sharing is caring!

Loin des clichés semi-érotiques européens, les hammams marocains sont des lieux d’intimité que j’apprécie particulièrement fréquenter.Avec tout mon attirail sous le bras, je m’y rends une fois par semaine, comme une grande majorité des marocaines. Attention, je vous parle des hammams populaires, pas des hammams touristiques. Mais au fait, savez-vous vraiment en quoi consiste le véritable bain maure? 


Si vous pensez aller au hammam comme vous allez au sauna, détrompez-vous ! Sachez que c’est plutôt de votre brosse à dents qu’il faut vous munir.

Depuis mon arrivée au Maroc, j’ai eu le temps de me constituer un petit nécessaire. Il comprend du savon noir, un gant à gommage, une pierre ponce, une paire de tongs en plastiques et un petit tapis en toile cirée. Ça, c’est la base.

J’y ai ajouté du ghazoul (qui est une terre aux vertus savonneuses venant de l’Atlas) pour me laver les cheveux et le visage, de l’huile végétale (il me reste un fond de karité avant de passer à l’argan) pour faire un masque, du shampoing, un rasoir, une brosse à dents…

Ghassoul, savon noir et henné

Car oui, vous l’aurez compris, le hammam est avant tout une salle de bain géante. Personnellement, ça me change de la toute petite douche sans pression de l’école qui coule comme du pipi de chat et qui change progressivement de température. Au moins au hammam, vous êtes sûres d’être toujours au chaud.

Le droit d’entrée

Attention à ne pas vous tromper d’entrée lorsque vous allez au hammam ! Les hommes et les femmes sont en effet séparés. Soyez tranquille, en cas d’erreur, vous serez rapidement rappelé à l’ordre et chassé vers la sortie. Dans certains villages, il n’y a qu’un hammam, et les horaires sont aménagés pour les hommes et pour les femmes.

Après vous être acquittés d’un droit d’entrée de 10 dirhams (moins d’un euro), vous pouvez entrer dans un vestiaire où l’on vous remet, si vous n’en avez pas, un seau ou deux (à remplir d’eau chaude) et une coupelle . Vous pouvez (et devez !) laisser vos affaires sous la surveillance d’une dame (à qui je laisse en général un dirham).

Quartier libre à l’intérieur du hammam

Une fois dans le hammam, vous pouvez vous installer où vous voulez, dans la salle que vous voulez (certains hammams en possédant plus que d’autres). Et vous pouvez y faire tout ce que vous voulez ! Ou presque, votre liberté s’arrêtant là où celle des autres commence.

Certaines se colorent les cheveux au henné, d’autres s’épilent, s’enduisent de masques, se brossent les dents, se poncent les pieds…

Alors forcément, les lieux ne sont pas toujours d’une propreté irréprochable. C’est pour cela que je chausse mes petites tongs de salle de bain toutes mignonnes (et dont le prix était mignon lui aussi) et que je m’assois sur ma petite toile cirée (achetée elle aussi à prix mignon). J’essaie d’y aller le matin, lorsque les salles ont été lavées.

Un lieu de rencontres et de bien-être

Au hammam, on y va seule, entre amies ou en famille. Ça papote entre filles, ça frotte les enfants, ça se frotte le dos entre copines. Car oui, le hammam est un lieu social. Et non érotique.

Pour ma part, je préfère y aller seule. Je m’installe dans mon coin, et je me concentre sur moi-même. Prendre soin de moi et le faire avec application, ça me fait à chaque fois le plus grand bien. Alors bien sûr, il n’y a personne pour me frotter le dos. Mais je commence à développer des techniques de contorsionniste assez intéressantes !

Je commence toujours par me mouiller entièrement, puis je m’enduis de savon noir avant de m’occuper du reste. Lorsque j’ai fini tout ça, je me frotte avec le gant pour le gommage. Voilà l’essentiel à savoir sur le procédé, le reste n’appartenant qu’à mon intimité et celui de mes sœurs.

Une vision erronée du hammam populaire.

Des femmes, que des femmes

Ce qui me fait le plus de bien lorsque je vais au hammam, c’est justement de pouvoir m’échapper du regard permanent des hommes. C’est à peu près le seul endroit où je me sens sereine, en sécurité.

Je sais que personne ne va surgir de n’importe où pour faire une réflexion désagréable et sexiste. Car si ces derniers temps, la polémique du harcèlement sexuel fait rage en Europe et aux Etats-unis, vous n’imaginez même pas ce que subissent marocaines et étrangères vivant au Maroc !

Même si le lieu est plein à craquer, je retrouve au hammam mon intimité. Personne ne vous regarde avec insistance. Vous n’êtes qu’un corps parmi les corps. Pas de jugement, pas de critique, ou alors je ne les comprends pas, voilà un des avantages à ne pas parler la langue du pays.

Une fois par semaine, c’est donc le petit plaisir que je me fais. Ma sortie hebdomadaire, rien que pour moi.

Quelques petits conseils

Cependant pour aller au hammam, il y a quelques petites précautions à prendre. Croyez-moi, c’est du vécu !

  • Évitez les coups de soleil ! Chaleur et gommage intense ne font pas bon ménage, vous allez vous en souvenir.
  • Mangez avant d’y aller. Sinon avec cette chaleur,c’est le malaise vagal assuré !
  • Emportez une bouteille d’eau, au cas où vous auriez trop chaud à l’intérieur ou en sortant.
  • Reposez-vous en rentrant ! Parce que même si on se détend, la chaleur, ça tue. Surtout lorsque l’on s’agite avec tous ces gommages et ses frottages intensifs ! La dernière fois, j’ai traîné un mal de tête comme si j’avais fait un trop gros effort à la salle de sport pendant toute la journée. Buvez une bon thé à la menthe bien chaud, détente assurée !
  • Finissez le travail à la maison ! N’oubliez pas de vous mettre de la crème ou de l’huile sur le corps pour préserver votre petite peau douce !

Le mot de la fin

Vous avez sans doute pu constater qu’au Maroc, le hammam sert moins à se détendre qu’à se laver. Certes, la chaleur et le fait de prendre soin de soi en font un espace de bien-être. Cependant, notre conception érotisée du hammam (allez, faites pas les timides, tout le monde a déjà imaginé aller au hammam en couple, merci les romains) est bien différente de l’usage que l’on en fait réellement ici. Alors, ne soyez pas surpris la première fois que vous irez.

Mais ça, vous le savez déjà, puisque vous avez pris le temps de lire mon article 😉


Merci donc pour votre lecture et n’oubliez pas :
Gardez l’esprit ouvert sur le monde.


 

Sharing is caring!

2 thoughts on “L’intimité du hammam marocain

  1. Ce que tu as oublié de dire, c’est qu’il n’y a qu’un seul vêtement obligatoire : la petite culotte! Ça ne se fait pas de montrer son intimité. Perso, j’étais assez gênée de montrer ma poitrine, alors j’y allais en maillot de bain genre bikini. Dans certains hammam il existe aussi des cabines individuelles pour les plus timides comme moi !

    1. Oui tout à fait, merci pour cette précision ! Personnellement ça ne m’a pas trop gênée donc la question de la timidité ne m’a pas interpellé ! Il y avait une européenne qui venait parfois, elle se rasait entièrement aux yeux de tout le monde. Personnellement, ça m’a un peu choquée mais je n’ai aucune idée de la réaction des marocaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *